Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ouf, j'en ai fini avec ma période de boulot intense alors je peux me remettre à la rédaction, voici donc:

 

Londres et son Winter Wonderland

 

Pour mes congés de décembre, pas de gros voyage : Fie travaille et Ptit lapin a école. On s’est donc décidé à passer le WE à Londres : c’est dépaysant et pas trop loin de chez nous.

J’ai eu un peu de mal à trouver un hôtel ayant un rapport qualité prix correct car beaucoup d’établissements sont déjà complet… Mais pourquoi donc ?! Au fur et à mesure des recherches, je tombe sur « Winter Wonderland ». « Waaaaaaaa, une grosse fête foraine, trop cool ! » Et la, Bingo ! 9 crédits à chopper (j’en prendrai que 5 finalement pour des raisons qui seront évoqués plus tard ). Toujours est il que cette année, l’Olympia looping est de la partie, une aubaine pour moi qui n’a jamais l’opportunité de me rendre sur les foires Allemandes.

Nous voici donc au petit matin du samedi 3 décembre. Dans le shuttle car j’ai toujours un peu de mal à voyager sans (ma) voiture. Sur ce coup la, je ne peux que reconnaitre que j’ai fait une erreur. La première raison est qu’il faut autant de temps pour parcourir les 100 bornes qui séparent Folkestone de Londres, que les 25 bornes qui séparent l’entrée de la banlieue à notre destination. Aussi bien à l’aller qu’au retour. Deuxième raison : le stationnement… On a fait tous nos déplacements en métro et bus, mais faut bien laisser la voiture quelque part… BIM ! 35 et 39£ de parking pour deux demi-journées (au delà de 4 heures, c’est le tarif maximal qui est appliqué).

Tant pis, on le saura pour la prochaine fois.

Première étape de notre escapade : la relève de la garde royale. Cela se faisait uniquement le samedi matin à 11h00 (heure locale). On est arrivé juste à temps au palais. « Mais c’est quoi tous ces gens qui ont eu la même idée que moi ??? » En effet, c’est noir de monde ! On peine à se frayer un chemin pour tenter de voir quelque soldats. C’est vraiment dur de voir quelque chose car la police est forcément présente pour canaliser les touristes et leurs lois du plus fort. Et vas y que j’te pousse et que j’te fous ma perche à selfie devant la tronche… Par chance, on a pris une rue qui nous a permis de voir tranquillement passer une cavalerie.

 

 

"Tu vois quelque chose toi ?"

"Tu vois quelque chose toi ?"

"Et la ? Non plus ?"

"Et la ? Non plus ?"

"Haaaa, en voila"

"Haaaa, en voila"

Avec une heure de décalage, il se fait faim. On cherche un peu au hasard avec notre plan mais rien qui nous parle. On a marché plusieurs km avant de reprendre le métro direction le coin des musés. Sur place, on tombe sur un endroit ou restos en tout genre se côtoient. Seul problème, encore une fois, c’est blindé partout. On tente une pizzeria mais on nous dit qu’il y a 20 minutes d’attentes pour avoir une table… On refait le tour du quartier, même chanson… Au final, on est retourné à la pizzeria, 10 minutes après on a eu notre table et on a enfin pu manger. Petit resto sympa au bon rapport qualité prix.

Direction ensuite le musée des sciences. Entrée gratuite (on vous propose tout de même de faire un don à l’entrée, nous jouons le jeu). Très grand musée qui traite d’un peu tout du moment que c’est en rapport avec la science (conquète de l’espace, évolution de l’automobile, aéronautique, nouvelles technologie, comportement du cerveau ect ect). On y a passé une bonne heure et demi.

Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland

En sortant du musée, un artiste de rue nous fait des bulles géantes, ça marche toujours auprès des gamins et ça met une bonne ambiance.

Londres et son Winter Wonderland

Le soir tombe vite sur l’Angleterre, à 16h30 il fait déjà sombre. On a donc repris le metro jusqu’à la station Hyde park corner. On repère facilement l’endroit que l’on veut visiter avec les manèges qui dépassent la cime des arbres et le mouvement de foule qui se dirigent forcément tous vers le même endroit que nous :

 

Winter Wonderland

 

 

Londres et son Winter Wonderland

Il faut s’armer de patience pour y entrer (le samedi en tout cas) La fête est completement fermé, une seule entrée pour y accéder (avec forcément fouilles des sacs) et donc une longue file qu’il ne vaut mieux même pas essayer de gruger : les agents de sécu veillent au grain et envoient en bout de file les tricheurs.

Nous y voila donc. Je suis impressionné par le nombre de métiers tous plus impressionnants les uns que les autres. Faut dire que la plus grande foire que je connaisse c’est celle de Lille… La c’est juste énorme ! J’ai déjà évoqué les coasters présents mais en plus on a du gros flat à gogo (free fall, star flyers, bon nombre de gros flats dont j’ignore les noms mais la seule vu de leurs hauteurs et mouvements me font dire « même pas en rêve que je monte la dedans ! » Je pense avoir atteint un age ou ces grosses machines fofolles ne sont plus pour moi.

On commence donc avec la Wild Mouse XXL. La vache ! C’est haut par rapport à une classique ! Mais ptit lapin tient tout de même à y aller. Quel beau manège ! La file est une attraction à elle seule (une sorte de parcours d’aventure). Quand au ride, certaines descente envoient bien ce qu’il faut et les virages à plat à cette hauteur sont bien impressionnant ! J’ai bien vu sur la tête de mon fiston qu’il était à sa limite niveau intensité mais chapeau bas : faire ce coaster à 5 ans, c’est couillu !

Par contre, avant de m’engager dans la file, je n’avait pas fait attention qu’il fallait d’abord acheter des « tokens » (la monnaie du Winter wonderland ). Il a fallu donc refaire la file, j’en ai pris pour 70£ direct. Et à droite de la caisse, j’en vois une autre plus petite « fast pass ». On passe par la pour ne pas refaire une 3eme fois la file… la tu payes en cash (putain faut savoir !), tu payes le même prix (6£ par tête) et tu passes direct devant tout le monde… Drole de système mais bon, ça m’allait très bien.

Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland

J’enchaine ensuite avec l’Olympia looping (9£). Gros coaster pour du transportable ! Il en jette visuellement et a un débit de foufou ! Je passe rapidement, en first raw. Il suffit de se laisser aller au rythme de ses virages rapides et serrés et de ses 5 loopings vertical typique à schwartzkopf. Tout passe très bien sans la moindre baffe, c’est même plutôt fluide et confortable. Pas de reproche particulier à lui faire ; si ce n’est peut être sa réputation sur estimé. Il est très sympa cet Olympia mais ce n'est pas non plus un monstre de sensation comme j'ai souvent pu le lire à droite à gauche.

Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland

Ptit lapin et moi feront également le petit coaster aux couleurs de cars +1. J’ai pris également le Thriller coaster… Si pinfari avait déjà fait un coaster interessant ça se saurait… +1 ;

Gautier était un poil trop petit pour l’espèce d’inverted, il en était très déçu. Mais quand je me suis retrouvé dans cette merdasse inconfortable et sans interet, je me suis dit qu’il était mieux dans la pomme thématisé traineau du père noel +1 chacun.

Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland

On s’est fait aussi une sorte de palais du rire / parcours d’aventure avec de jolies scène bien travaillés (en gardant à l’esprit que ça reste du forain) et on a fini par un tour de toboggan spirale, comme dans roller coester tycoon.

Entre les manèges, on trouve beaucoup de points de restauration et les chalets du marchet de noel. Autant dire que c’est vraiment bien remplie de part et d’autres des allées ! Et forcément donc, c’est blindé de chez blindé ; on piétine pour se déplacer, il faut être motivé pour accéder à un chalet… bref, ce monde a vite eu raison de nous. Bien fatigué, on a regagné l’hotel pour une bonne nuit de repos.

Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland

Le dimanche, on a garé la voiture dans un souterrain à deux pas de Big ben et on s’est déplacé en bus et à pied pour visiter les classiques qui font le charme de Londres. Big ben donc, promenade le long de la Tamise, Tower bridge (j’adore l’architecture de ce pont). London eyes : on y est pas monté en raison de son tarif de dingue !

Bien que blindé de touristes qui font tous les mêmes photos (nous compris), Londres est une ville que j’affectionne particulièrement mais on repartira vers 15h30 pour être sur d’avoir notre train du retour (1h30 pour rattraper l’autoroute… c’était pénible mais c’est le jeu).

Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland
Londres et son Winter Wonderland

Retour en campagne française vers 21 heures, ptit lapin a gardé son chapeau anglais vissé sur sa tête pendant quelque jours.

Londres et son Winter Wonderland

Comme d'habitude, un ptit montage vidéo pour conclure ce week end fort sympathique sous, chose rare, un ciel bleu en Angleterre au mois de décembre:

Published by Haplo - - Pays et villes, Fête foraine

commentaires

Bienvenue sur le blog de la Pigeon's Team .... ici les mots d'ordres sont : Parcs, Coasters, Amis et Apéros !!!! Alors ? ... t'es un Pigeon ou t'es pas un Pigeon ????

Hébergé par Overblog