Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est parti pour le premier parc visité: Kings Island. C'est mon troisième parc appartenant au groupe Cedar fair, après Cedar point et Knott's berry farm.
On est dans la même veine que ces deux derniers, c'est à dire un grand parc rempli de coaster et un parc aquatique. Sur le papier, il n'y a donc pas de raisons que je n'apprécie pas la visite.
J'avais pris les places à l'avance et c'est vraiment pas cher: 45$ l'entrée. Le tarif est global pour le parc aquatique et le parc d'attraction, contrairement à six flags ou l'on paye séparément les deux parcs. C'est plutôt bien si on veut faire les deux. Ma famille aura donc passé la majeure partie de la journée à barboter et faire du toboggan, pendant que je me suis gavé de coaster.

Et c'est pas ce qui manque ! 15 au total parmi lesquels deux gros B&M, du wooden légendaire, du flying vekoma, un wooden flambant neuf... bref, de quoi titiller ma curiosité de coasterfan.

L'année dernière, pour la même genre de visite (en solo à SFMM) J'avais acheté d'avance le flash pass platinum à 135 boules, pour rien puisque le parc était quasi vide. Cette année, je me suis dit que j'allais attendre de voir sur place... Bon bin je l'ai acheté quand même, caprice de coasterfan: j'aime pas attendre, même 20 minutes.
Et il est au top ce fast pass: 55$ pour passer devant tout le monde, partout, et en illimité s'il vous plait !

Trêve de blabla, place à l'action. Je commence avec la vidéo histoire qu'elle ne se retrouve pas tout en bas du TR. J'ai fait dans le court, Kings island en 1,30mn:

Kings island
Kings island

Il faut bien commencer par quelque chose alors je m'engage vers la gauche et tombe nez à nez avec Banshee. Wow, il en jette cet inverted ! J'en ai jamais fait de si grand mais jusqu'à présent, je trouve que c'est toujours plus ou moins la même chose avec ce type de coaster quand c'est signé B&M: c'est confortable, ça fonce et ça enchaine les inversions.


L'immense parc à vache est vide (j'imagine même pas l'horreur d'attendre la dedans !) mais on a tout de même 20 minutes quand on n'a pas le bracelet magique. J'embarque donc en 2 minutes, et en first raw bien sur. Tiens, on a des harnais souples, comme sur les flying, c'est confortable. Enorme lift qui passe dans le looping (ça sert à rien mais c'est beau), et c'est partie: first drop de débile, grandes inversions tout en souplesse mais avec une vitesse de dingue ! Nom d'un chien, il n'en fini pas ce circuit !
Frein finaux et la j'ai la banane ! J'approuve. Bien que comme tous les autres inverteds B&M, il n'y a pas d'originalité, sa vitesse et sa taille lui donne un plus.

Petite dédicace à celui qui lui a cédé la place
Petite dédicace à celui qui lui a cédé la place
Petite dédicace à celui qui lui a cédé la place
Petite dédicace à celui qui lui a cédé la place
Petite dédicace à celui qui lui a cédé la place

Petite dédicace à celui qui lui a cédé la place

Juste à coté: un autre inverted: invertigo. On connait tous ça par coeur (le même qu'à Bagatelle): c'est bien mieux qu'un boomerang, c'est sympa quand c'est la star d'un petit parc mais ici ça passe inaperçue, surtout après Banshee. Mais bon, ça se fait sans rechigner et je ne coche au coaster count que si j'ai ridé alors allons y.

Kings island
Kings island

Un peu plus loin, dans une impasse, on a un suspended arrow. Je ne suis pas fan de ce genre de machine. Le seul qui m'a scotché c'est le vampire de chessington, les autres que
j'ai pu faire ne m'ont fait aucun effet. Même constat ici: il a une belle drop mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Aussitôt ridé, aussitôt oublié.


La free fall locale en gyro a l'air de faire comme ses cousines Intamin: envoyer du lourd mais je ne suis pas chaud pour ça. Déjà que j'ai la trouille avec mon vertige quand je monte
avec les potes alors seul, c'est le changement de slip assuré.


Par contre, le giant frisbee, nommé ici Delirium, ça je ne m'en prive pas. Cette énorme machine reste à ce jour mon flat préféré.

Kings island
Kings island
Kings island

Juste en face je vois un bar avec pas mal de bières en pression. Allez, pause mousse ! C'est de nouveau la croix et la bannière pour commander une bière: ils retournent ma carte
d'identité dans tous les sens, appellent un responsable (qui soit dit en passant et plus jeune que moi...), je leur sort en prime mon permis, mon passeport mais je crois que c'est mon agacement qui a fait que j'ai pu me délecter d'une excellente IPA sous un beau soleil. Sont chiant ces ricains avec ça !

Mousse !
Mousse !

Mousse !

C'est pas tout ça mais l'heure tourne et j'ai donné rendez vous à ma famille au parc aquatique à 12h30 pour prendre le repas ensemble. Je jette un oeil au plan et je presse un peu le pas, ce qui m'amène devant le coaster suivant: Adventure express. La je sais déjà que ça va très mal se passer car mine train + arrow = mal de dos. Ca n'a pas raté: des trains aux roues carrés, des virages taillés à la serpe... ça claque dans tous les sens et on n'a pas l'ombre d'un moment de plaisir. Bref, une sale cochonnerie à raser !

Vient ensuite Racer: dueling wooden à l'ancienne comme il y en a eu pas mal aux USA dans les années 70. On sent les 45 ans de services mais ça se fait sans rechigner et on a connu largement pire. J'enchaine immédiatement avec le deuxième parcours histoire de cocher le +2. Rien de plus à ajouter sur ce wooden.

Kings island
Kings island
Kings island

Je continue ma petite tournée et me voila devant l'entrée de Flight of fear. Pensant que j'avais la affaire au flying vekoma (bah oui, j'avais pas appris le plan par coeur non plus), je m'y engage, plein d'appréhension et de curiosité. Sauf que... (la c'est ce que je suis en train de me dire à ce moment précis >>>)

"ha mais non, c'est quoi ce quai indoor ? Et cette "théma" alien...? J'ai jamais entendu parler dece coaster... Hooooo, un launch ! Et en lap bar en plus ! Je ne sais pas ce qu'il y a au bout mais allons voir".

Je prend donc place, partagé entre la curiosité et une sorte d'inquiétude. 3, 2, 1... launch ! Ha ouais quand même ! En deux temps trois mouvements on est au bout de la ligne droite et la: inversion, virage à toute blinde, sac de noeud, machin truc au raz des poteaux... C'est un peu un rock and roller coaster mais sous extas ! C'est Premier ride qui a pondu ce truc, c'est foufou mais c'est pas leur plus grande réussite: ça manque de confort et de fluidité, mais bon, comme je ne m'y attendais pas, l'effet de surprise me fait ressortir de la avec le sourire.

photos du net (lien sur les photos)
photos du net (lien sur les photos)

photos du net (lien sur les photos)

Et voila donc enfin ce fameux flying vekoma. Modèle dont on reparle depuis que phantasialand a annoncé son prochain coaster. Le parcours n'a pas l'air très long mais on a quand même un double quai.
Ca sent l'usine à gaz pour charger / décharger. Je m'attarde un peu pour observer le fonctionnement de la bête et effectivement, il y a un paquet d'opération de la part des opérateurs avant de lancer
un train. C'est un peu fébrile que je m'installe au premier rang. J'enfile l'espèce de "harnais bretelle", la barre descend sur les tibias, on bascule en arrière, on entame le lift. A ce moment,
je ne sais pas encore ce qui m'attend... je repense à ce que Jojo m'avait dit: "tu verras, c'est terriblement efficace"; je souri mais je serre les fesses !
Et la, quand le rail se retourne pour passer en mode flying, je sent que je flotte complétement dans mon harnais et que si je laisse aller mes jambes, il y a gravement moyen que je mes pieds sortent de la barre ! Je ne sais pas si c'est à cause de mon gabarit de crevette ou si je me suis fait un film, mais toujours est il que je ne me suis absolument pas senti en sécurité. J'ai vraiment eu la trouille ! Je me suis raidi et cramponné à mort et la suite c'est plutôt bien passé. Le looping n'est pas une bonne idée mais le reste du parcours, sans être spécialement original, envoie du lourd !
Par contre, il ne faut pas s'attendre à la fluidité d'un B&M, ici on te fait clairement une démonstration de force ! Pendant que Air chantonne "assume the position... and now fly... fly..."; Firehawk semble te gueuler dans les oreilles: "Ha tu veux planer ?! Bah prends ça dans ta gueuuuuuuule !!!!"
Impressionnante machine mais un tour sur la journée m'aura suffit.

Kings island
Kings island
Kings island

Midi quinze, va vite falloir que je trace rejoindre ma famille mais avant je ne résiste pas à l'appelle de la bête ! The beast, énorme wooden en terrain coaster de plus de deux km de parcours !
Pas de gros changements de direction de fou, bien au contraire, il y va de ses longues lignes droites à toute berzingue en pleine foret. Une fois passé la first drop, on a l'impression de partir "en balade" au milieu de nul part. Après le deuxième lift, on a une longue drop incliné à moins de 20 degrés. On prend de la vitesse progressivement et c'est à toute blinde qu'on arrive en bas pour entamer une longue spirale entièrement dans un tunnel ! Tout simplement génial ! La bête a beau avoir près de 40 ans, ça reste pour moi un des meilleurs... allez, n'ayons pas peur des mots:
LE meilleur coaster du parc !

(photo du net)
(photo du net)
(photo du net)
(photo du net)
(photo du net)

(photo du net)

Pause bouffe. En me dirigeant vers le parc aquatique je refait ma matinée, j'ai déjà un +9, un gros flat et une bonne bière en moins de deux heures et demi. Et sans me presser car de toute manière, ma patte folle m'empêche tout exces. Du coté de Fie et Ptit lapin, ça se mouille mais pas trop. Le beau frère se fait attendre et Ptit lapin commence à perdre patience; il veut faire du toboggan avec son parrain.

Allez hop, on va manger, ça le fera venir. On se pose à "Island smokehouse". Du classique de parcs americains: burgers, salades ceasar, nuggets de poulet, boisson gazeuses en repasse
illimités... Ce n'est pas bon marché du tout et ça remplie juste le ventre.


Guillaume arrive enfin, Ptit lapin ne tient plus en place, ils partent s'éclater. L'offre en toboggans à l'air vraiment sympa mais je n'ai pas prévu de me mettre à l'eau. Je leur donne rendez vous à 16h30 au camps snoopy afin que mon fiston puisse lui aussi faire un peu de manège. Et c'est parti pour ma deuxième tournée.

Après manger, on va commencer par de la valeur sure: l'hyper B&M. Diamondback, c'est comme ses cousins que je connais déjà: c'est haut, c'est long, c'est rapide, c'est fluide, c'est beau de l'extérieur avec son splash mais malheureusement, en milieu de parcours, c'est trop freiné ! On est plus proche d'un silver star que d'un nitro, dommage. J'aime bien la dispositions des sièges en décalé, ça fait perdre un rang mais le débit reste correct, heureusement pour ceux qui font la file: la encore, on a le parc à boeuf façon cedar fair.

meuuuuh !
meuuuuh !
meuuuuh !
meuuuuh !
meuuuuh !
meuuuuh !

meuuuuh !

Je n'ai pas encore évoqué les opérateurs parce qu'avec mon fast pass, je n'ai pas le temps de me rendre compte si les files d'attentes avancent ou pas, mais sur le quai, ils font bien le job sans perte de temps, c'est plaisant à voir. Tout comme le nombre de train sortis: pas d'économies de bout de chandelle, on sort deux à trois trains même si le parc n'est pas blindé. C'est assez remarquable pour être signalé.

Je suis juste à coté alors je vais aller tester la nouveauté: le wooden Mystic Timber. J'en attendais rien de particulier, mais sur les forums, on avait spéculé sur la fin: qu'est ce qui se passe dans la cabane ?
En toute honnêteté, je n'ai pas du tout compris la story line du coaster: le nom, l'arbre, les trains style vieux pick up... et puis la fin... Toujours est il que le ride en lui même est vraiment bon !
Passé la first drop et le premier virage, tout se passe assez raz du sol, la vitesse en reste donc bien constante. J'étais agréablement surpris par le coté bien péchu du parcours. Puis on arrive à la fin.
Suspence... (et spoiler ! mais bon maintenant le mystère a bien été levé). Le train s'arrète dans une pièce genre cabane abandonné, une radio se met en route, les lumières clignotent... ça dure de longues secondes comme ça. Puis le train repart... et on est "attaqué" par des chauves souris (ou un serpent, ça dépend de... je ne sais quoi). L'illusion n'est pas terrible, on capte immédiatement l'écran, mais bon, disons qu'ils ont au moins essayé de faire quelque chose et c'est toujours mieux que d'attendre dans une pièce vide avant d'être débarqué.

Kings island
Kings island
Kings island

Pour le coaster suivant, je ne me suis pas fait la moindre illusion que ça pouvait etre sympa. En passant à coté du parcours, en arrivant devant le lift et en voyant la gueule de ces putains de trains, je me suis même posé la question: "est ce que ça vaut le coup de s'en prendre plein la tronche pour un +1 ?". Bienvenue dans Vortex, la merdouille de looper arrow. C'est comme notre bon vieux Goudurix mais en plus fourbe encore !
Il y a quand même un bon moment dans cette cochonnerie: quand t'en sort. A virer !

Kings island
Kings island
Kings island
Kings island

Par deux fois j'étais passé devant un autre crédit dont j'ignorais l'existence: Backlot Stunt Coaster. Ca a l'air assez compact, on voit un peu de théma dans le thème course poursuite avec les flics (j'apprendrai après sur le net qu'avant qu'ils perdent la licence, on étais dans une scène du film Braquage à l'Italienne"). Ca me fera une découverte bien sympa de plus. On commence par un petit launch, spirale montante bien intense, quelques éléments bien compact. On s'arrête pour une scène de canardage, puis on repart... Bref, encore une fois, on a pas la un gros hit mais c'est bien sympa.

Kings island
Kings island
Kings island
Kings island

Ca fait déjà beaucoup de "bien sympa" un petit peu de "waouw !", ce qui est une bonne moyenne pour ce parc à 45$ l'entrée. Il me reste pas mal de temps, ce qui me permet de refaire un tour du parc en me promenant.
Et c'est agréable de se promener à Kings island, c'est propre, les allées sont larges, par endroit il y a pas mal d'arbres, le personnel est motivé et les bâtiments sont plutôt soignés sans non plus vouloir faire dans la théma poussée.
 

Kings island
Kings island
Kings island

Je me refait plaisir sur Banshee, Mysic timber, Diamondback et surtout the Beast. Me voila bien rassasié !

Il est temps d'aller retrouver mon fiston qui lui aussi, du haut de ses 6 ans a son coaster count (oui bon ça va... c'est papa qui s'amuse à entrainer son gamin). Deux crédits de plus pour lui
(et pour moi aussi par la même occasion). On commence par le junior inverted vekoma et on enchaine avec le mini Woodstock express. Premier wooden pour ptit lapin; il adore ça et en redemande ! Après deux tours, j'ai atteint mes limites pour la journée, Guillaume prend le relais pour deux tours de plus avec son filleul.

Kings island
Kings island
Kings island
Kings island

C'est sur cette note qu'on mettra un terme à cette journée à Kings island.

En guise de conclusion: Kings island est dans l'ombre de son grand frère Cedar point: pas de concentration de gros hits qui tuent et je le trouve moins intéressant que son cousin Californien (Knott's berry farm) mais on a ici un parc très sympa qu'on se doit de visiter quand on passe dans cette région, ne serais ce que pour quelques uns de ses coaster (sans oublier toutes les autres attraction dont je n'ai pas parlé car moi je suis venu pour me gaver de rails en me promenant) et son rapport qualité / prix au top !

 

"-Et belle maman elle en pense quoi ?

-C'est plus de mon age vos conneries... et il manquait le poulet dans ma salade ceasar !"

Kings island

Published by Haplo - - Parc Report

commentaires

Bienvenue sur le blog de la Pigeon's Team .... ici les mots d'ordres sont : Parcs, Coasters, Amis et Apéros !!!! Alors ? ... t'es un Pigeon ou t'es pas un Pigeon ????

Hébergé par Overblog